Quels sont les impactes de la méditation sur le cerveau ?

Il existe différents facteurs qui engendre le déclin cognitif. Tout d'abord, le stress peut avoir un effet délétère sur la zone de l'hippocampe qui joue un rôle important dans la mémorisation. Avec l'âge certaines capacités cognitives (capacité attentionnelle, mémoire) déclinent. Enfin, les troubles du sommeil peuvent également modifier notre cerveau et favoriser l'apparition de la maladie d'alzheimer. 

L’observation du cerveau de méditants réguliers et de non méditant à permis de se rendre compte de l'évolution différente des 2 groupes. Chez les méditant réguliers , on note un moindre rétrécissement cérébrale par rapport au non méditants. Certaines zones du cerveau ( Insula, Cortex préfrontal ventro médian, Cortex cingulaire antérieur) sont plus préservées en terme de volume ainsi qu'en terme de fonctionnement. La méditation vient stimuler ces zones car elle permet de développer l'attention , la conscience de nos émotions ainsi que la compassion. 

Il semble donc qu'une pratique méditative régulière favorise un ralentissement du vieillissement du cerveau.